Au vu des résultats de l’entreprise grâce aux performances des salariés de GDT

  • le résultat d’exploitation est redevenu positif en 2016 pour la première fois depuis 10 ans à +1m€ contre -9m€ en 2015

  • au global, le résultat net s’est amélioré de +8m€ en 2016,

De ce fait, dans le cadre des Négociations Annuelles Obligatoires, les élus CFE-CGC de la GDT demandent :

  1. Un budget d’augmentation générale de 2,8 % pour les AMs et Cadres

  2. Un budget d’augmentation au mérite de 2% pour les AMs et Cadres

  3. Un budget dans le cadre des mesures pour l’égalité professionnelle de 1% pour les AMs et Cadres

  4. Qu’au vu des rémunérations moyennes fournies dans les documents préparatoires, la rémunération des salariés AM ou Cadre de l’entreprise ne soit pas en dessous de la moyenne de : 
    ----- leur catégorie pour les centres d’appui
    ----- leurs fonctions pour les magasins

  5. Tous les RMs ou adjoints, à partir de 3 mois d’exercice de la fonction de RM, qui encadrent une équipe d’au moins de 5 personnes soient Cadre niveau 1 avec rattrapage de la moyenne des rémunérations si nécessaire

  6. Pour les Cadres, que l’entreprise prenne en charge à hauteur de 50% la cotisation de la tranche B de la prévoyance

  7. Pour les AMs, la suppression des jours de carence maladie à l’instar des cadres

  8. Pour les Cadres dont l’ancienneté est inférieure à un an, le maintien de la suppression du dernier jour de carence

  9. Une augmentation de la valeur faciale des Tickets Restaurants à 9 €

  10. L’ouverture rapide d’une négociation séparée sur le temps de travail concernant les Centres d’Appui et les Magasins

  11. La mise en place pour les salariés AM et Cadres des centres d’appui d’une prime sur objectif

  12. Que le Lundi de Pentecôte soit une journée de repos, considéré comme férié, soit une journée de repos supplémentaire à compenser par du temps de travail supplémentaire à répartir sur plusieurs jours comme cela est le cas dans pas mal d’entreprise publique ou privée.